Aller au contenu

Conseils d'Experts

Tout sur les protections hivernales

Mise à jour le 5 octobre 2022

À l’approche de la saison froide, certains végétaux plantés à la limite de leur zone de rusticité ou exposés aux grands vents devront être protégés afin de survivre aux rigueurs de l’hiver. D’autres, comme les conifères pyramidaux ou les haies, auront avantage à être supportés afin d’éviter qu’il ne s’écrasent ou se brisent sous une lourde charge de neige et de glace. Il faut donc s’assurer de leur procurer les protections hivernales adéquates. 

Quand est-ce réellement nécessaire de protéger les végétaux?

  • Quand la zone de  rusticité est plus élevée que celle où ils sont plantés.
  • S’il y a risque qu’ils soient abîmés ou écrasés par la neige.
  • S’ils sont plantés à un endroit où il y a trop peu d’accumulation de neige (la propriété isolante de la neige est la meilleure des protections).

Achetez vos protections hivernales dès leur apparition en magasin afin de profiter d’un meilleur choix, mais il est préférable d’attendre les températures plus fraîches du mois de novembre pour installer cônes de styromousse, toiles et jutes. Si ces types de protections sont installés trop tôt, le soleil encore chaud de l’automne fera apparaître de la condensation à l’intérieur de l’abri, favorisant ainsi l’apparition de moisissures et de nouvelles pousses n’ayant pas pu aoûtées. Vous causerez alors plus de mal que de bien!

Les filets, les structures de bois (sans la toile) et les clôtures à neige peuvent être installés plus tôt, vers la fin octobre.

Les types de protections hivernales

Couvertures hivernales de type ARBOTEX TM:

–   Plastifiées: Résiste aux déchirures, excellente protection contre le vent, le froid et les embruns salins (eau + sel de rue), imperméable et réutilisable.

–   Non plastifiées: Résiste aux déchirures, excellente protection contre le vent et le froid, laisse passer l’air, et est aussi réutilisable.

* Évitez de coller les toiles et couvertures, peu importe leur type,  sur l’arbuste à protéger afin de laisser un espace d’air. Quelques piquets de bois en guise de structure feront l’affaire!

 

Structure de bois Avec Arbotex

 

Précédent
Suivant

 

UTILISATION : Haies, arbustes, conifères individuels, rosiers


Jute : 

Bonne protection contre le poids de la neige, laisse passer l’air, biodégradable.

* Évitez de coller les toiles et couvertures, peu importe leur type,  sur l’arbuste à protéger afin de laisser un espace d’air. Quelques piquets de bois en guise de structure feront l’affaire!

UTILISATION : Haies, arbustes, rosiers


Cônes de polystyrène expansé (cônes à rosiers) :

Cônes de styromousse blancs, imperméables et réutilisables, offerts en différents formats, permettant une bonne protection contre le vent, le froid et les embruns salins (eau + sel de rue).

Il est préférable d’y percer quelques trous afin d’éviter l’accumulation de chaleur et d’humidité.

Tailler d’abord  l’arbuste comme il se doit, installer le cône, puis poser un poids léger sur le dessus afin d’éviter que le vent ne le déplace.

UTILISATION: Petits arbustes, rosiers,  vivaces isolées.


Paillis :

Étendre 7 à 10 cm de paillis contribuera au pied des végétaux contribuera à protéger les racines des nouvelles plantations et des vivaces plus délicates lors des épisodes de gels/dégels hivernaux.

Le paillis peut aussi servir à buter les rosiers: faire un monticule d’environ 60 cm de paillis à la base du rosier afin d’en protéger le point de greffe.

UTILISATION : Rosiers, plates-bandes, haies, arbustes…

points-de-greffe-rosier-hybride de thé
Point de greffe d’un rosier

 

 

 

 

 

 

 


Compost :

Étendre 2 à 3 pouces de compost partout au pied des végétaux afin de faire une petite couverture sur les racines en plus de stimuler la croissance de la plante au printemps.

UTILISATION : Tous végétaux sauf les zones d’annuelles.


Clôtures à neige :

En lattes de bois ou en plastique robuste, elles vont surtout servir à retenir les conifères pyramidaux et  les haies de cèdres afin de les empêcher de s’ouvrir, s’écraser ou se briser sous le poids de la neige  ou de la glace après un épisode de verglas.

UTILISATION : Haies de cèdres, conifères pyramidaux…


Filets :

Ils sont surtout utilisés pour éviter aux conifères érigés, comme les genévriers, les cèdres pyramidaux et les petits arbustes de s’ouvrir sous le poids de la neige.

UTILISATION : Conifères érigés,  en boules et petits arbustes…


Toiles de type SOLTEX TM :

Utilisées sur la pelouse aux abords des routes, ces toiles protègent des abrasifs épandus sur la glace, tels que le gravier et le sable, qui s’accumule pendant l’hiver. Vous économiserez temps et argent le printemps venu.
 

Précédent
Suivant
 
UTILISATION : Pelouse


Spirales anti-rongeurs :

Spirales de plastique servant à protéger le tronc des arbres contre les rongeurs. Si le tronc d’un arbre est rongé sur toute sa circonférence (tout le tour du tronc), il est malheureusement condamné. S’assurer de couvrir le bas du tronc d’une bonne hauteur en prévention de l’épaisseur causée par la neige. 

dommage-d'un-tronc-d'arbre-par-des-rongeurs copier
Écorce grignotée par des rongeurs

 

 

 

 

 

UTILISATION : Arbres


Quand les retirer?

Il faut retirer les protections dès que la neige et la glace permettent de le faire. Ne pas forcer les choses, car vous risquez d’endommager les végétaux.

La température étant parfois imprévisible, soyez prêt à remettre les protections hivernales si des gels tardifs sont annoncés.

 


 

 

 

Pascale St-Jacques, DTH
Parlez-nous de votre projet