Aller au contenu

Conseils d'Experts

L’art de conserver vos fines herbes!

Comment bien conserver vos fines herbes ?

On récolte préférablement nos fines herbes le matin, et juste avant qu’elles ne fleurissent pour plus de fraîcheur.

Quoi de plus agréable que de récolter ces plantes odoriférantes qui mettent l’eau à la bouche. Elles rehaussent mille et un plats.

En revanche, rien de plus rageant que de cueillir nos fines herbes cultivées avec amour et de les voir se flétrir rapidement. Le plus simple est de les mettre dans un verre avec de l’eau et directement au frigo ou encore dans un sac de congélation en enveloppant les tiges dans un essuie-tout humide. On laisse de l’air dans le sac pour imiter une serre.

Ok! Oui, mais quand on en a beaucoup?

Récolte abondante et conservation à long terme

Les fines herbes poussent souvent comme de la mauvaise herbe… en grande quantité. Quoi de mieux alors que de les préparer pour les utiliser sur une longue période. MJardinier nous propose trois techniques de conservation simples à moyen et long terme pour bien profiter de nos fines herbes: la congélation, le séchage et la conservation dans l’huile.

1 – La congélation

Technique plus particulièrement utilisée pour le persil et la ciboulette.

  1. Bien nettoyer vos fines herbes et s’assurer de les sécher à l’aide d’un essuie-tout ou d’une serviette pour éviter plus tard les cristaux de glace.
  2. Couper en petits morceaux les fines herbes et les déposer sur une plaque de cuisson.
  3. Mettre la plaque avec les fines herbes dans le congélateur, ainsi que plusieurs sacs de conservation ou un ou des pots Mason vide à refroidir.
  4. Lorsque les fines herbes sont bien refroidies et transférées dans les sacs de conservation, vous pouvez, maintenant, les remettre dans le congélateur, puisqu’elles sont prêtes à être utilisées ultérieurement!

2a – Le séchage pour l’origan, thym et le romarin

S’applique aux herbes qui sèchent facilement.

  1. Bien nettoyer vos fines herbes et s’assurer de les sécher à l’aide d’un essuie-tout ou une serviette.
  2. Enlever les tiges des herbes à l’aide d’une paire de ciseau.
  3. Avec un élastique ou d’une corde, attacher vos bouquets de fines herbes en prenant soin de les séparer par type. Donc un bouquet d’origan, un bouquet de thym et un bouquet de romarin.
  4. Suspendre les bouquets la tête en bas dans une pièce sans lumière mais avec une bonne ventilation.
  5. Lorsque les fines herbes sont sèches, on les morcèle doucement dans les mains et on les dépose dans un contenant hermétique avec le nom de la plante et la date de la mise en pot, car ils seront bons de 6 mois à 1 an.

2b – Le séchage pour le persil, le fenouil, la coriandre, le laurier et le genièvre

Ces herbes plus difficiles à sécher vont très bien dans le déshydrateur.

  1. On place uniformément nos fines herbes sur un plateau, en prenant soin de ne pas mélanger vos fines herbes ensemble. Assurez-vous que les herbes sont bien à plat sur la plateau.
  2. Suivre les indications du déshydrateur que vous possédez.
  3. On remue pour voir les herbes s’émietter. On remet au déshydrateur celles qui ne sont pas suffisamment déshydratées pour une plus courte durée.
  4. On range notre récolte dans des contenants hermétiques, placés dans un endroit sec, sans lumière et sans chaleur. Encore mieux, du verre opaque. N’oubliez pas de les identifier et de mettre la date de mise en pot, car ils seront bons de 6 mois à 1 an.

3 – La conservation dans l’huile

  1. Bien nettoyer vos fines herbes et s’assurer de les sécher à l’aide d’un essuie tout ou une serviette.
  2. Utiliser des moules à glaçons afin d’y déposer les morceaux de feuilles déchirées de basilic dans les compartiments.
  3. Recouvrir d’huile végétale ou d’olive le moule à glaçons et le ranger dans le congélateur.
  4. Une fois que l’huile est bien congelée, démouler les cubes et mettre les glaçons d’huile et basilic dans un sac de conservation pour congélateur.

 

Pour le basilic

La récolte a été bonne, mais vous vous demandez maintenant quoi faire de tout ce basilic? Il existe trois façons de conserver le basilic pour une utilisation ultérieure.

1- Le séchage

Le basilic perd beaucoup de goût lorsqu’il est séché. Comme certaines recettes exigent du basilic séché, autant le faire soi-même que l’acheter!

  1. Ciselez finement les feuilles de basilic
  2. Mettez-les à sécher dans un endroit sombre ou au déshydrateur
  3. Conservez le basilic séché dans un contenant hermétique, au sec, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

2- La congélation

La congélation n’altère presque pas le goût du basilic. Deux façons de congeler les feuilles de basilic : entières, sans les tiges, dans un sac hermétique ou en purée.

Entières, elles seront utilisées pour faire du pistou (en les pilant).

Pour la purée:

  1. Passez les feuilles fraîches au mélangeur
  2. Ajoutez de l’huile d’olive si désiré
  3. Versez dans des moules à glaçons et congeler
  4. Une fois gelée, démoulez et placez les cubes dans un sac de congélation
  5. Replacez au congélateur.
  6. Utilisez les cubes de basilic dans les soupes, les sauces et les vinaigrettes.

Déguster le basilic

Le goût particulier du basilic accompagne à merveille la tomate, bien sûr, mais également les courgettes, l’ail, les pâtes, le poisson, l’œuf, le poulet, le lapin et le canard. Savourez ses feuilles crues de préférence pour en apprécier toute la saveur, car son arôme diminue à la cuisson. Ajoutez des feuilles de basilic déchiquetées dans les salades, les vinaigrettes et les sauces. Faites du pistou ou du pesto. Si vous le cuisez, ajoutez-le toujours au dernier moment.

Pistou :

  1. Pilez dans un mortier 2 gousses d’ail, ajoutez petit à petit des feuilles de basilic, l’équivalent d’une poignée, tout en continuant de piler jusqu’à l’obtention d’une consistance de pommade.
  2. Ajoutez de l’huile d’olive (3 c. à soupe) toujours en pilant. Le mélange ne doit pas baigner dans l’huile.
  3. Servez ce pistou tel quel sur du pain grillé ou des craquelins en apéro, en sauce dans les plats de pâtes ou dans la fameuse soupe au pistou.
  4. Congelez les surplus dans des moules à glaçons, le cas échéant!

Pesto maison :

  1. Au robot culinaire, hachez finement 3 tasses de basilic frais tassé, ½ tasse de noix de pin grillées, ½ tasse de parmesan, 1 c. à soupe de jus de citron et 2 gousses d’ail.
  2. Ajoutez 1 ½ tasse d’huile d’olive en filet jusqu’à consistance crémeuse, un peu granuleuse.
  3. Utilisez ce pesto comme sauce avec des pâtes, comme sauce à pizza, en garniture dans les sandwiches, etc.
  4. Se conserve 2 semaines au réfrigérateur. Se congèle.

Salade fraises, bocconcini, basilic :

  1. Dans un bol, mélangez 2 tasses de fraises en quartiers, 3 c. à soupe de réduction balsamique, 2 c. à soupe de sirop d’érable, 1,5 c. à soupe d’huile d’olive, 2 c. à soupe de basilic haché.
  2. Laissez mariner 15 minutes.
  3. Déposez des feuilles de laitue sur une assiette de service, ajoutez le mélange de fraises, 8 minis bocconcinis tranchés, 16 feuilles de basilic entière.
  4. Poivrez et saupoudrez de flocons de sucre d’érable au goût.

Nos fines herbes savoureuses et fraîches sont maintenant à notre portée en tout temps, sans aucune perte, même pour la saison d’hiver!

 

Sources: Acti-sol et Botanix

Parlez-nous de votre projet