Aller au contenu

Conseils d'Experts

Le compostage domestique

Faire son compost est une excellente façon de convertir une partie des déchets domestiques en une matière utile pour votre jardin.

Le compost est un terreau riche et fertile, obtenu par la transformation de matières organiques par des insectes, des champignons et des micro-organismes.

En ville, il est préférable d’utiliser un grand bac à compost, qui gardera votre cour propre et évitera aux petits animaux d’étendre les déchets nouvellement ajoutés un peu partout.

Pour réussir:

Placer le bac à compost dans un endroit bien ensoleillé.

Alterner les matières vertes (fraîches) riches en azote (gazon, déchets de cuisine…) et les matières brunes (sèches) riche en carbone (feuilles mortes, papiers…) Voir le tableau un peu plus bas pour savoir ce qu’il est conseillé de composter.

Éviter les corps gras, la viande, les produits laitiers, les os, la litière du chat.

Retourner le compost régulièrement afin de bien l’oxygéner. Les micro-organismes ont besoin d’oxygène pour s’activer.

Le compost doit rester légèrement humide, mais pas mouillé.

On peut accélérer le processus de compostage en ajoutant une petite couche de compost mûre ou un accélérateur de compost (bactéries).

Si le ratio de matières vertes/brunes est adéquat, le processus de compostage ne devrait générer aucune odeur. Un problème d’odeur nauséabondes est la plupart du temps causé par un surplus de matières azotées ou un taux d’humidité trop élevé. Ajouter de la matière sèche devrait régler le problème.

Le compost est prêt habituellement au bout d’une année dans de bonnes conditions.

 

L’hiver, le processus de compostage est freiné, mais vous pouvez continuer d’accumuler des matières dans le composteur, l’activité bactérienne reprendra au printemps.

 

Que composter:

Pascale St-Jacques, DTH
Parlez-nous de votre projet