Aller au contenu

Conseils d'Experts

Fig.1

Tout savoir sur les engrais

Sur les emballages d’engrais se trouvent toujours trois chiffres, ils représentent le pourcentage d’azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K).

Par exemple du 20-20-20 contiens 20% d’azote, 20% de phosphore et  20% de potassium, pour un total de 60%.

Le reste est composé d’éléments secondaires et d’oligo-éléments tels que le fer, le manganèse, zinc, cuivre…

 

L’AZOTE sert surtout à :

  • La croissance et la couleur verte (production de chlorophylle)
  • On l’applique de mai à juillet sur tout ce qui ne fleurit pas ainsi que sur le gazon.

 

Le PHOSPHORE sert surtout à :

  • L’initiation florale et la production des racines
  • On l’applique surtout lors de nouvelles plantations et aux plantes à fleurs.

 Le POTASSIUM sert surtout à :

  • Le développement des fleurs, la production des fruits, la résistance aux maladies, aux insectes et au froid.
  • On l’applique dès l’apparition de fruits (ou légumes-fruits) ainsi que vers la mi-septembre.

 

 

LES TYPES D’ENGRAIS

Il existe des engrais naturels, organiques et chimiques, présentés sous forme granulaire, de

poudre (que l’on dissout dans l’eau) ou de liquide.

 

– Engrais naturels

Engrais obtenu à partir d’éléments minéraux, végétaux et/ou animaux se trouvant dans la nature. Pour savoir si un engrais est 100% naturel, il suffit d’additionner les trois chiffres (N-P-K), si le total obtenu est inférieur à 12, c’est un engrais naturel.

 

-Engrais organiques

Engrais obtenu à partir de végétaux ou d’animaux.

Un engrais organique est toujours naturel.

 

– Engrais chimiques

Engrais synthétisé  en laboratoire. Souvent, la production de ces engrais est polluante et très énergivore.

ENGRAIS CHIMIQUE  VS  ENGRAIS NATUREL

Engrais chimique :

Il est absorbé plus rapidement par les plantes, mais il n’apporte rien au sol. Si le sol est pauvre, il demeurera pauvre.

Appliqué en trop grande quantité, il favorise l’apparition d’insectes et de maladies en favorisant une croissance trop rapide qui affaiblit la plante (même la pelouse).

Il ne favorise pas la faune du sol (micro-organismes, vers de terre…)

Il est polluant, surtout si appliqué près de cours d’eau.

Il peut brûler les végétaux et les racines s’il est mal utilisé.

La poudre soluble n’est recommandée que pour les plantes en pots (par exemple le 15-30-15). En pleine terre, une grande partie sera lessivée, donc perdue et polluante.

 

Engrais naturel :

Il demeure dans les premiers centimètres du sol et les végétaux y puisent quand ils en ont besoin, c’est une réserve de « nourriture ».

Il enrichit le sol et en améliore la texture et la structure.

Il favorise la faune du sol.

Il ne pollue pas et ne brûle pas.

 

UTILISATION :

Pelouse

Il est recommandé d’utiliser un engrais granulaire d’origine naturelle, mais vous pouvez tout autant utiliser un engrais de synthèse.

On l’applique avec un épandeur rotatif, selon les recommandations du fabricant.

 

Vivaces et arbustes

Il est recommandé d’utiliser un engrais granulaire d’origine naturelle.

On l’applique une fois en mai (Ex.4-4-7)

Une fois en juin (Ex. 4-4-7)

Une fois en septembre (Ex.4-3-9)

On l’applique autour des plants, à la limite du feuillage

 

Annuelles et potager

  • En pots, utiliser un engrais chimique en poudre (dissous dans l’eau) ou un engrais naturel liquide ou granulaire 1 fois par mois pendant toute la saison.

 

Attention si vous utilisez une formule chimique en poudre (genre 20-20-20) toujours arroser d’abord avec de l’eau seulement, arroser ensuite avec le mélange d’eau et d’engrais.

 

  • En pleine terre, utiliser un engrais naturel granulaire naturel (4-4-7) et/ou (4-6-8) 1 fois par mois pendant toute la saison.

 

Arbres

Il est recommandé d’utiliser un engrais granulaire d’origine naturelle.

On l’applique une fois en mai (Ex. 4-3-9)

Et une fois en septembre (Ex. 4-3-9)

Pour nourrir l’arbre et non la pelouse, faire des trous d’environ 13 cm (5 po) dans le sol,  à chaque 30 cm sous la couronne de branches, en cercle, autour de l’arbre. (voir fig.1).

Répartir la dose recommandée dans les trous et recouvrir de terre.

Un plantoir à bulbe est idéal pour faire ces trous!

Fig.1