Aller au contenu

Conseils d'Experts

Comment avoir de beaux concombres au potager

Trucs et astuces pour de délicieux, croquants et juteux concombres

Le concombre est un des légumes-fruits les plus populaires de nos potagers. Et qui ne veut pas obtenir de beaux concombres délicieux, croquants et juteux ? Voici des petits trucs pour le cultiver avec succès.

Quelle variété choisir pour avoir de beaux concombres

Voulez-vous de beaux concombres de table, aux fruits longs et dodus ? Des petits cornichons pour la marinade ? De sveltes concombres libanais presque sans pépins ? À vous de choisir : il y a des semences pour chaque variété en magasin et ils sont tous de culture facile. La seule exception est le concombre anglais, long, mince et sans pépins, dont la culture est plus compliquée. Il ne faut pas le cultiver près d’autres concombres, sinon il y aura un croisement indésirable et les fruits seront déformés. Habituellement, on les cultive alors en serre, pas dans le jardin familial.

Pour de beaux concombres, recherchez aussi des concombres résistants au blanc, une maladie foliaire. Et saviez-vous qu’il existe des concombres sans éructation (qui ne cause pas de rôt) : idéaux si vous trouvez les concombres difficiles à digérer.

Préparez vos semis

Vous pouvez semer les concombres en pleine terre, mais vous aurez de bien plus beaux concombres si vous les semez à l’intérieur sous une chaleur fiable. Lisez cet article pour connaître les bases pour réussir vos semis!

Semez alors les graines dans des pots de tourbe d’environ 8 cm trois semaines avant le repiquage, soit début mai dans le sud du Québec, vers la mi-mai dans le centre et à la fin mai dans les régions aux étés frais. Semez à raison de 2 graines par pot (ainsi il y aura au moins un plant par pot si la germination est faible) et à une profondeur de 2,5 cm. Arrosez bien et placez les pots dans un emplacement chaud – 24˚C ou plus si possible – devant une fenêtre ensoleillée ou à environ 15 à 30 cm sous une lampe fluorescente ou DEL.

Les graines germent rapidement – souvent en seulement 3 à 4 jours ! À partir de ce moment, surveillez l’arrosage de vos concombres, en humidifiant adéquatement le terreau dès qu’il commence à s’assécher. Si plus d’une graine lève, supprimez aux ciseaux le plant supplémentaire quand les plants auront produit 3 ou 4 feuilles.

On nous demande souvent: en pleine terre ou en pot?

Quand il n’y a plus de risque de gel et que l’air et le sol se sont réchauffés, vous pouvez repiquer en pleine terre… ou en pot, car le concombre pousse très bien en bac sur un balcon. Il faut un emplacement très ensoleillé et un sol riche et bien drainé. Pour l’enrichir, vous pouvez ajouter une poignée ou deux de compost au sol et un engrais biologique à dégagement lent en l’appliquant selon les recommandations du fabricant.

Les concombres aiment grimper

Si vous préférez laisser les plants courir sur le sol, espacez les plants de 60 cm. Toutefois, si vous choisissez d’installer un treillis pour vos concombres, ils y grimperont tout seuls grâce à leurs vrilles et occuperont ainsi moins d’espace au sol. Vous pouvez alors les planter à 30 cm. Non seulement cela double la récolte, mais comme les fruits ne toucheront pas au sol en mûrissant, vous aurez de plus beaux concombres car moins endommagés par les insectes et les limaces.

Arrosez vos concombres

Couvrez le sol de 7 cm de paillis organique, comme des feuilles d’automne déchiquetées, du bois raméal ou de la paille, pour prévenir la germination des mauvaises herbes et pour maintenir le sol uniformément humide. D’ailleurs, un arrosage régulier, mais sans excès, est le grand secret du succès avec les concombres : ils ne doivent jamais s’assécher complètement.

Au fil de leur croissance, leur besoin en eau augmentera passablement, surtout si l’été est chaud et sec.

Fleurs mâles, fleurs femelles, et récolte

Les premières petites fleurs jaunes qui apparaissent seront presque toujours exclusivement mâles. Avec le temps, des fleurs femelles se formeront : on les reconnaît facilement par le petit fruit derrière la fleur. S’il n’y a pas d’abeilles dans le secteur, ce qui arrive par exemple quand il pleut, s’il fait froid ou par temps de canicule, faites l’abeille vous-même : insérez un coton-tige dans une fleur mâle pour ramasser du pollen et déposez-le au centre de la fleur femelle. Ainsi, chaque fleur femelle pourra produire un fruit !

Les fruits mûrissent très rapidement : vérifiez la plante aux 2 ou 3 jours et récoltez-les dès qu’ils arrivent à leur pleine longueur, soit environ 15 à 20 cm pour un concombre standard. Si vous les laissez trop longtemps sur le plant, ils deviennent coriaces et amers. De plus, la plante ne produira pas d’autres fleurs ni fruits quand un fruit mûrit « sur la vigne ».

Oui, produire de beaux concombres n’est pas plus compliqué que cela.

À vous de jouer !

Nos engrais pour aider les légumes

Par : Larry Hodgson, Du jardin dans ma vie

Parlez-nous de votre projet