Aller au contenu

Conseils d'Experts

Arbres naturels, bien les choisir!

Les nombreux avantages d’opter pour un arbre naturel, que ce soit au niveau de l’environnement, de sa grande beauté et de son arôme marqué, vous feront oublier les aiguilles à ramasser! Il est bel et bien normal et inévitable qu’un arbre de Noël naturel perdre ses aiguilles, mais sachez que la quantité va varier selon les conditions dans lesquelles il a été gardé. Voici donc quelques astuces pour bien conserver votre sapin. 

Petite enquête

Il est important de choisir un arbre frais au moment de l’achat. Il vous faudra alors questionner le vendeur sur sa grande variété, sa provenance et sa fraîcheur. Vérifiez que les aiguilles tiennent bien sur les branches : c’est un bon indicateur de la fraîcheur de l’arbre. Les arbres devraient être entreposés dans une cour à l’abri du vent et du soleil afin qu’ils ne soient pas déjà secs avant d’êtres vendus.


À la scie

Avant de mettre votre arbre dans l’eau, il est conseillé de recouper le tronc de votre arbre d’au moins 2 cm afin de favoriser son absorption. Un arbre qui ne boit pas suffisamment d’eau se dessèchera rapidement et il en résultera une chute importante des aiguilles.


De l’eau, encore de l’eau!

Fournir une quantité d’eau suffisante à votre sapin pour qu’il demeure hydraté en tout temps est essentiel. Des études ont démontré que la consommation en eau est plus importante dans les premiers jours où il est à l’intérieur. Il faut donc leur ajouter de l’eau quotidiennement, surtout au début. Par la suite, les arbres continuent à boire de l’eau, mais en quantité moins importante. Aucun additif n’est nécessaire. L’eau fraîche seule suffit pour conserver votre arbre.


Moins de chaleur

Les aiguilles auront tendance à sécher plus rapidement si elles sont près d’une source de chaleur comme un foyer, une fenêtre ensoleillée ou un calorifère. Mieux vaut donc placer son sapin naturel le plus éloigné possible de ces derniers.


Essence recherchée

Selon des recherches réalisées en Estrie sur des centaines d’arbres de Noël récoltés, la génétique semble beaucoup influencer la chute des aiguilles. Certains cultivars conservent plus longtemps leurs aiguilles que d’autres après la récolte. C’est le cas du sapin Fraser, champion comparativement au sapin Baumier. Notez toutefois que chaque arbre de Noël est génétiquement distinct, car ils ne sont pas des clones. Selon sa génétique propre, chaque arbre va conserver un peu plus longtemps ou non ses aiguilles une fois coupé. Ça, nous ne pouvons rien y faire!

 

ACHAT LOCAL: Les arbres de Noël naturels ne cessent de gagner en popularité, et ce, surtout dans le contexte actuel où l’achat local est une préoccupation. En effet, contrairement aux fausses croyances, l’arbre naturel est un choix écologique puisqu’il encourage à la fois l’économie locale et l’environnement. Les arbres de Noël sont cultivés principalement en Estrie et en Chaudières-Appalaches… Beaucoup plus près de nous que les arbres artificiels qui sont importés de très loin! Et contrairement aux arbres artificiels, ils sont biodégradables.

 

Article par Emilie Turcotte-Côté, Du jardin dans ma vie

Parlez-nous de votre projet