Aller au contenu

Conseils d'Experts

L’importance des travaux de printemps, pour une pelouse verte et en santé

Au printemps, il est important de bien nettoyer la pelouse des résidus que l’hiver y a laissés.

Attendez que le sol se soit essoré avant d’effectuer les travaux pour ne pas risquer d’arracher des morceaux de pelouse en plus de compacter le sol.

À l’aide d’un bon balai à feuilles, ratisser le gazon mort et relever les brins d’herbe couchés par la neige. 

Le terreautage

Le printemps est le moment idéal pour réparer la pelouse. Si le sol est compacter, il est judicieux de faire faire un carottage (aération). Faite suivre par un terreautage avec un compost de qualité, puis d’un sursemis.  Vous améliorerez ainsi la fertilité et la perméabilité du sol et augmenterez  la densité de la pelouse, laissant peu de place à l’implantation de mauvaises herbes.

Bien arroser et à garder le sol légèrement humide pendant une dizaine jours.

N.B.: Pour savoir si le sol est trop compact, tentez d’y insérer un crayon. S’il s’enfonce facilement, nul besoin d’aération.

Vous pourrez par la suite, si vous possédez une tondeuse/déchiqueteuse, retirer le sac afin de laisser les rognures sur le gazon. En quelques jours, il va se composter et nourrir la pelouse.


Fertilisation

Une pelouse verte et en santé a besoin de quatre fertilisations par année, soit en mai, puis au début des mois de juin, juillet et septembre. 

 

 

 

 

 


Tonte

Assurez-vous d’abord que la lame de la tondeuse soit bien affûtée.

Tondre à une hauteur d’environ 5 cm au printemps puis de 8 cm durant l’été.

 

 

 

 


Irrigation

Pour rester belle, une pelouse a besoin d’environ  2.5 cm d’eau par semaine. En période de sécheresse, le gazon jaunit car il se met en dormance. Nul besoin alors de l’arroser, il reverdira quand les précipitations reprendront. Éviter surtout de la fertiliser durant cette période.

 

Parlez-nous de votre projet