Aller au contenu

Conseils d'Experts

Les oiseaux sauvages du Québec - Jardin Dion

Comment attirer les oiseaux

Environ une cinquantaine d’espèces d’oiseaux peuvent venir s’alimenter aux mangeoires au fil des saisons.

En les nourrissant toute l’année, on pourra observer l’arrivée et le comportement de plusieurs espèces.

La période la plus importante est celle s’échelonnant de septembre à mai. Durant cette période, les oiseaux ont plus de difficulté à trouver leur nourriture en raison de la glace et de la neige qui recouvrent la végétation.

Un environnement favorable

Les oiseaux ont besoin d’arbres, d’arbustes et de conifères pour s’y percher, se protéger du vent et surtout pour s’en servir comme site d’observation. En effet, ils ne volent pas directement à la mangeoire, ils s’arrêtent et observent avant de s’y poser.

Vous aurez plus de chance de les attirer si votre environnement immédiat est composé de plusieurs types végétaux.

En voici quelques-uns:

  • Les Juniperus (genévriers)
  • Les Thuyas (cèdres)
  • Les Betula (bouleaux)
  • Les Acer négundo (érables à Giguère)
  • Les Malus (pommetiers)
  • Les Sorbus (sorbiers)
  • Les Lonicera (chèvrefeuilles)

Une mangeoire appropriée

Le marché vous offre une multitude de types et de formats de mangeoires.

Un principe simple à retenir : les mangeoires à petits perchoirs attireront surtout les petits oiseaux, car les gros tels que les geais bleus auront de la difficulté à s’y percher.

Pour ceux-ci, il est préférable d’avoir une mangeoire ouverte, comme un plateau, afin qu’ils puissent s’y poser pour se nourrir.

Idéalement, installer la mangeoire sur un poteau afin de pouvoir y placer un protecteur anti-écureuil.

Ensuite, il suffit de déposer une nourriture riche en énergie telle que le suif et les graines.

La nourriture en graines que les oiseaux préfèrent sont généralement le tournesol noir, le maïs, le millet le chardon.

Bien adaptés au froid

Le plus grand risque pour un oiseau en hiver, c’est de mourir en raison d’un manque de nourriture et non du froid. Contrairement aux humains, dont la chaleur est principalement perdue par les extrémités du corps, les oiseaux ont su réduire ces pertes au minimum, leur corps étant adapté pour résister à de très basses températures:Pas de pavillon d’oreille externe, queue réduite à de simples plumes, pattes constituées de tendons et le bec de corne.

Donc en nourrissant les oiseaux l’hiver, on aide tout simplement la nature. Si on arrête, les oiseaux iront tout simplement ailleurs, car ils n’ont pas seulement un poste d’alimentation.

Mangeoires d'oiseaux

Tout pour les oiseaux sauvages

Parlez-nous de votre projet